Santé au quotidienPhobiesComment vaincre une phobie ?

Comment vaincre une phobie ?

Des phobies, il en existe de toutes sortes : peur du vide, peur de l’avion, peur de parler en public… Mais ce qui caractérise la phobie c’est qu’elle est une peur intense et irrationnelle qui s’accompagne de troubles anxieux et qui se traduit par des attaques de panique incontrôlables. Si vous pensez avoir une phobie, découvrez comment l’identifier et surtout comment vaincre une phobie.

Comment savoir si j’ai une phobie ?

La peur est un réflexe tout à fait normal, c’est d’ailleurs grâce à ce réflexe de survie que l’humanité existe encore. La phobie est une peur très différente, car elle ne s’apparente à aucun danger. C’est une peur injustifiée. La personne phobique est terrorisée face à une situation qui pourrait sembler banale pour les non phobiques : la vue d’un chat, l’idée de sortir dans la rue, une cage d’ascenseur…

Comment savoir si j’ai une phobie ?

Les phobies engendrent toutes une série de symptômes physiques et psychiques communs tels que : des nausées, des difficultés à respirer, des sueurs, des palpitations cardiaques… La personne souffrant de phobie subit alors une véritable crise de panique avec l’impression de devenir folle.

Par éviter d’affronter les situations redoutées, les phobiques vont alors mettre en place tout un stratagème d’évitement des situations.

Parmi les phobies les plus fréquentes, on peut citer :

Sachez que la phobie n’est pas une simple crainte passagère. Elle est d’ailleurs classée comme une maladie lorsque la gêne occasionnée impacte la santé, la vie sociale, familiale ou le travail.

La phobie repose sur plusieurs critères :

  • Elle est installée depuis plus de 6 mois.
  • Elle s’accompagne d’une peur excessive et d’une anxiété généralisée.
  • Elle se déclenche face à une situation ou à un objet précis et entraîne un comportement d’évitement.
  • Elle provoque une grande souffrance au quotidien.

Alors, si vous vous reconnaissez dans ce descriptif, n’hésitez pas à consulter un médecin généraliste pour diagnostiquer votre phobie.

La psychanalyse pour connaître la cause de sa phobie

La psychanalyse pour connaître la cause de sa phobie

Pour soigner une phobie, la première chose à faire est d’en trouver la cause. La plupart du temps, les troubles anxieux sont liés à un problème ou à traumatisme de l’enfance ou de l’adolescence. Non traité, il perdure à l’âge adulte. Cela peut être un événement traumatique, un parent phobique qui a transmis ses peurs à son enfant ou encore des parents trop protecteurs.

Le psychiatre va permettre de mettre le doigt sur l’origine du trouble anxieux. Ce thérapeute va jouer le rôle de guide. En analysant les éléments déclencheurs de sa phobie, le patient va prendre conscience de l’objet de ses peurs et aider à la guérison en amont d’une psychothérapie ou d’une thérapie comportementale par exemple.

Quelles sont les solutions pour vaincre sa phobie ?

Avoir peur n’est pas une fin en soi et il peut être compliqué de surmonter et affronter une phobie. Si certaines phobies spécifiques peuvent être faciles à gérer comme la peur des clowns, ce n’est pas le cas d’une peur de l’eau par exemple. Mais heureusement, il est tout à fait possible de guérir d’une phobie !

TTC : la thérapie cognitivo-comportementale

Dans le traitement des phobies, la thérapie comportementale et cognitive est reconnue pour son efficacité. Cette technique repose sur un changement de comportement du patient face à ses craintes. Pour vaincre une phobie, le psychothérapeute va déconditionner la peur irrationnelle par une exposition graduelle à sa phobie. Petit à petit, le patient apprend à ne plus avoir peur.

L’hypnose

L’hypnose peut également traiter tout type de phobie spécifique en agissant sur l’inconscient des patients. Le thérapeute va faire remonter les causes de l’angoisse pour en lever les blocages traumatiques.

La méthode EMDR

Grâce à des stimuli visuels, le thérapeute va aussi traiter les traumatismes du passé. La méthode connaît beaucoup de succès dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique, des TOC (trouble obsessionnel compulsif) et donc dans le traitement du trouble d’anxiété lié à la névrose phobique.

Traitements médicamenteux

Le médecin généraliste peut prescrire une prise de médicaments (anxiolytiques et antidépresseurs). Celui-ci peut être une aide de façon ponctuelle en parallèle des thérapies. Les médicaments sont en effet, qu’une béquille. Ils ne soignent pas une phobie.

La psychanalyse

Un psychiatre peut vous aider à trouver l’origine de votre peur phobique, mais à soigner les symptômes de la phobie. En vous aidant à prendre conscience de vos obsessions, vous parviendrez à traiter vous-même votre phobie et reprendre confiance en vous.

Pour conclure : phobie scolaire, angoisse sociale, peurs des serpents, agoraphobie… Si vous pensez développer une phobie, ne cherchez pas à lutter contre la peur, soignez-la ! Pour calmer une crise d’angoisse, pensez aussi à la relaxation. La méditation de pleine conscience ou la cohérence cardiaque sont parfaites pour apaiser le stress et surmonter votre peur irrationnelle.

[td_block_15 limit="6" category_id="_related_cat"]